Plongeurs.TV


La chaîne de télévision par Internet en Full HD sur la plongée et la vidéo sous-marine



Îles Canaries : rencontre nocturne avec l'Ange de mer... Magique ! Après le Diable de mer aux Açores filmé par le réalisateur italien Claudio Valerio, voici l'Ange de mer aux îles Canaries, une perle (de plus !) que nous devons au réalisateur espagnol Rafa Herrero Massieu, notre correspondant basé à Gran Canaria. Il existe de nombreuses espèces d'anges de mer (famille des Squatinidae) de par le monde, mais celle-ci, l'ange de mer commun (Squatina squatina) que l'on trouve du sud de la Norvège et de la Suède jusqu'à à l'ouest du Sahara (îles Canaries incluses) en passant par la Méditerranée (la Baie des Anges, à Nice, lui devrait son nom), les îles britanniques et la mer Noire, est devenue tellement rare à cause des techniques de pêche industrielles qu'elle est classée sur la liste des espèces en danger critique d'extinction de l'UICN. Mi raie-mi requin (qui appartiennent au même ordre animal) l'ange de mer commun dont les plus grands spécimens peuvent aller jusqu'à 2,4 mètres et 80 kilos sont avant tout des prédateurs nocturnes qui se nourrissent principalement de crustacés et de mollusques et se camouflent dans le sable à l'affut de leur proies. FAIRE CETTE PLONGÉE Il est possible d'observer les "angelsharks" en plein jour dans l'archipel des Canaries, mais avec beaucoup, beaucoup de chance ! Ou... au prix de longs palabres et à condition d'avoir réussi à gagner (au fil des plongées) la confiance des responsables de certains (petits) centres du sud de l'île de Tenerife (entre Los Cristianos et Las Galletas). Ils vous emmèneront alors sur un site où nul n'est sensé plonger, ni à cause de la profondeur (moins de 30 mètres) ou du danger, ni à cause de préoccupations écologiques, mais pour des raisons plus... économiques. Nous ne pouvons en dire plus, vous avez (presque) tous les indices : à vous de jouer ! ;-) © Rafa Herrero Massieu www.aquawork.com / Original music by David Gonçalves   thumbnail

Îles Canaries : rencontre nocturne avec l'Ange de mer... Magique !

Par : Rafa Herrero | Durée : 3min 20sec | Chaîne : Voyages plongée
Partager | Exporter | 13342 vues | Notez

Après le Diable de mer aux Açores filmé par le réalisateur italien Claudio Valerio, voici l'Ange de mer aux îles Canaries, une perle (de plus !) que nous devons au réalisateur espagnol Rafa Herrero Massieu, notre correspondant basé à Gran Canaria.

Il existe de nombreuses espèces d'anges de mer (famille des Squatinidae) de par le monde, mais celle-ci, l'ange de mer commun (Squatina squatina) que l'on trouve du sud de la Norvège et de la Suède jusqu'à à l'ouest du Sahara (îles Canaries incluses) en passant par la Méditerranée (la Baie des Anges, à Nice, lui devrait son nom), les îles britanniques et la mer Noire, est devenue tellement rare à cause des techniques de pêche industrielles qu'elle est classée sur la liste des espèces en danger critique d'extinction de l'UICN.

Mi raie-mi requin (qui appartiennent au même ordre animal) l'ange de mer commun dont les plus grands spécimens peuvent aller jusqu'à 2,4 mètres et 80 kilos sont avant tout des prédateurs nocturnes qui se nourrissent principalement de crustacés et de mollusques et se camouflent dans le sable à l'affut de leur proies.

FAIRE CETTE PLONGÉE
Il est possible d'observer les "angelsharks" en plein jour dans l'archipel des Canaries, mais avec beaucoup, beaucoup de chance ! Ou... au prix de longs palabres et à condition d'avoir réussi à gagner (au fil des plongées) la confiance des responsables de certains (petits) centres du sud de l'île de Tenerife (entre Los Cristianos et Las Galletas). Ils vous emmèneront alors sur un site où nul n'est sensé plonger, ni à cause de la profondeur (moins de 30 mètres) ou du danger, ni à cause de préoccupations écologiques, mais pour des raisons plus... économiques. Nous ne pouvons en dire plus, vous avez (presque) tous les indices : à vous de jouer ! ;-)

© Rafa Herrero Massieu www.aquawork.com / Original music by David Gonçalves