Plongeurs.TV


La chaîne de télévision par Internet en Full HD sur la plongée et la vidéo sous-marine



La mystérieuse pyramide engloutie de Yonaguni : vestige d'une civilisation extraterrestre ? Ces images sont extraites de la nouvelle série documentaire américaine Ancient Aliens (ici l'épisode 7, "Underwater Worlds) qui propose d'explorer la théorie selon laquelle notre planète aurait été visitée il y plusieurs milliers d'années par des civilisations extraterrestres, ayant transmis une partie de leur "savoir" aux peuples primitifs. Ce que l'ont voit ici est le monument de Yonaguni, découvert lors d’un repérage en 1985 par un tour opérateur en plongée sous-marine, Kihachiro Aratake dans les eaux claires de Arakawa Point, à la pointe sud de l’île Yonaguni dans l'archipel japonais Ryūkyū près d'Okinawa. Cette énorme structure de pierre qui semble être mégalithique est pourvue d’immenses terrasses interrompues par de grandes marches angulaires et de hautes parois à l’apparence lisse. La structure mesure environ 75 mètres de long et 25 mètres de haut. Les premières études sérieuses ont été entreprises sur ce site en 1996 par le professeur de géologie Masaaki Kimura de l’Université de Ryukyu, pour qui il s'agit clairement de constructions faites par l’homme : il y a des rues, des escaliers à angles droits, des trous ronds dans certaines roches qui semblent prévus pour l’insertion de piliers de pierre et... la présence d'un gigantesque visage humain. Un tel monument n'ayant pu être érigé sous l'eau, les auteurs de Ancient Aliens expliquent que sa construction remonte forcément à une époque ou la zone était "à sec", avant la montée des eaux qui a suivi la fin de la dernière période glacière donc, selon eux, 14 000 ans avant notre ère, au moins. Et, comme à cette époque les hommes pré-historiques ne maîtrisaient absolument pas de telles techniques de construction, la conclusion serait évidente : Yonaguni est un monument extraterrestre. Un théorie que contredit une datation au carbone 14 réalisée en 2007 qui semblerait montrer que le monument était encore à l'air libre il y a entre 2000 et 5000 ans. Ce qui ne permet cependant toujours pas de savoir quel peuple l'a façonné, mais rend moins plausible l'hypothèse des petits hommes verts... Sans parler de la théorie de géologues tels Robert Schoch qui estiment que le monument pourrait simplement être d'origine naturelle... Mais, si la pyramide conserve encore aujourd'hui tous ses mystères, il demeure au moins une certitude : il s'agit là d'un des plus beaux sites de plongée au monde, dont les merveilles furent révélées en Occident par le regretté Jacques Mayol... © www.history.com   thumbnail

La mystérieuse pyramide engloutie de Yonaguni : vestige d'une civilisation extraterrestre ?

Par : History.com | Durée : 3min 50sec | Chaîne : Plongées insolites
Partager | 17176 vues | Notez

Ces images sont extraites de la nouvelle série documentaire américaine Ancient Aliens (ici l'épisode 7, "Underwater Worlds) qui propose d'explorer la théorie selon laquelle notre planète aurait été visitée il y plusieurs milliers d'années par des civilisations extraterrestres, ayant transmis une partie de leur "savoir" aux peuples primitifs.

Ce que l'ont voit ici est le monument de Yonaguni, découvert lors d’un repérage en 1985 par un tour opérateur en plongée sous-marine, Kihachiro Aratake dans les eaux claires de Arakawa Point, à la pointe sud de l’île Yonaguni dans l'archipel japonais Ryūkyū près d'Okinawa. Cette énorme structure de pierre qui semble être mégalithique est pourvue d’immenses terrasses interrompues par de grandes marches angulaires et de hautes parois à l’apparence lisse. La structure mesure environ 75 mètres de long et 25 mètres de haut.

Les premières études sérieuses ont été entreprises sur ce site en 1996 par le professeur de géologie Masaaki Kimura de l’Université de Ryukyu, pour qui il s'agit clairement de constructions faites par l’homme : il y a des rues, des escaliers à angles droits, des trous ronds dans certaines roches qui semblent prévus pour l’insertion de piliers de pierre et... la présence d'un gigantesque visage humain.

Un tel monument n'ayant pu être érigé sous l'eau, les auteurs de Ancient Aliens expliquent que sa construction remonte forcément à une époque ou la zone était "à sec", avant la montée des eaux qui a suivi la fin de la dernière période glacière donc, selon eux, 14 000 ans avant notre ère, au moins. Et, comme à cette époque les hommes pré-historiques ne maîtrisaient absolument pas de telles techniques de construction, la conclusion serait évidente : Yonaguni est un monument extraterrestre.

Un théorie que contredit une datation au carbone 14 réalisée en 2007 qui semblerait montrer que le monument était encore à l'air libre il y a entre 2000 et 5000 ans. Ce qui ne permet cependant toujours pas de savoir quel peuple l'a façonné, mais rend moins plausible l'hypothèse des petits hommes verts...
Sans parler de la théorie de géologues tels Robert Schoch qui estiment que le monument pourrait simplement être d'origine naturelle...

Mais, si la pyramide conserve encore aujourd'hui tous ses mystères, il demeure au moins une certitude : il s'agit là d'un des plus beaux sites de plongée au monde, dont les merveilles furent révélées en Occident par le regretté Jacques Mayol...

© www.history.com