Plongeurs.TV


La chaîne de télévision par Internet en Full HD sur la plongée et la vidéo sous-marine



Micronésie - Voyage de plongée au cœur de l'immense cimetière d'épaves de Truk ! Riche de plusieurs dizaines de navires de guerre parmi lesquels cinq croiseurs et plusieurs destroyers, d’hydravions et de bombardiers japonais de la Seconde Guerre mondiale, le lagon de Chuuk, aussi appelé Truk lagoon, est un must pour un voyage de plongée sous-marine sur épaves. Ce cimetière sous-marin est le vestige de l'opération Hailstone, une attaque aéronavale massive lancée les 17 et 18 février 1944 par les Américains contre la base aéronavale japonaise de Truck, la plus importante du Pacifique Sud : l'équivalent japonais de Pearl Harbor. Redécouvertes à la fin des années 1970 seulement, ces épaves aujourd'hui colonisées par des massifs coralliens et une faune résidente à laquelle s’ajoutent des pélagiques, dégagent une impression de mystère ; la présence d’objets et de vestiges intacts à l’intérieur des navires, ainsi que des crânes de soldats japonais, contribue à alimenter cette atmosphère étrange. Les plus photogéniques sont le Shinkoku Maru (profondeur maximale -40 m), le Yamagiri Maru (-34 m), le sous-marin I-169 (-38 m), le San Francisco Maru (profondeur maximale -58 m) et le Fujikawa Maru (-34 m). Ces superbes images ont été tournées par le photographe et réalisateur sous-marin Guillaume Ruoppolo, nouveau venu dans la team www.Plongeurs.TV, à l'occasion d'un reportage pour TF1 sur les chasseurs d'épaves marseillais Pierre Giustiniani et Gérard Faure. Descendant d'une famille de charpentiers de marine napolitaine, Guillaume Ruoppolo a suivi des études de plaisance et une formation de scaphandrier classe 2 B avant de commencer dans la vie professionnelle comme marin pêcheur. Mais sa passion a toujours été l'image sous-marine à laquelle il a été initiée dès son plus jeune âge par son père André, lui même photographe sous-marin qui lui a fait découvrir la plongée à 3 ans et demi et lui a offert son premier appareil pour ses quatorze ans. Guillaume ne cessera ensuite de progresser jusqu'à transformer sa passion en métier, il devient d'abord pigiste pour plusieurs magazines puis rejoint le service photo du quotidien La Provence comme reporter et vidéaste pendant 9 ans . © Guillaume Ruoppolo - www.guillaume-ruoppolo.com www.facebook.com/guillaume.ruoppolo www.instagram.com/guillaume.ruoppolo   thumbnail

Micronésie - Voyage de plongée au cœur de l'immense cimetière d'épaves de Truk !

Par : Guillaume Ruoppolo | Durée : 3min 0sec | Chaîne : Plongée sur épaves
Partager | Exporter | 2743 vues | Notez

Riche de plusieurs dizaines de navires de guerre parmi lesquels cinq croiseurs et plusieurs destroyers, d’hydravions et de bombardiers japonais de la Seconde Guerre mondiale, le lagon de Chuuk, aussi appelé Truk lagoon, est un must pour un voyage de plongée sous-marine sur épaves.

Ce cimetière sous-marin est le vestige de l'opération Hailstone, une attaque aéronavale massive lancée les 17 et 18 février 1944 par les Américains contre la base aéronavale japonaise de Truck, la plus importante du Pacifique Sud : l'équivalent japonais de Pearl Harbor.

Redécouvertes à la fin des années 1970 seulement, ces épaves aujourd'hui colonisées par des massifs coralliens et une faune résidente à laquelle s’ajoutent des pélagiques, dégagent une impression de mystère ; la présence d’objets et de vestiges intacts à l’intérieur des navires, ainsi que des crânes de soldats japonais, contribue à alimenter cette atmosphère étrange. Les plus photogéniques sont le Shinkoku Maru (profondeur maximale -40 m), le Yamagiri Maru (-34 m), le sous-marin I-169 (-38 m), le San Francisco Maru (profondeur maximale -58 m) et le Fujikawa Maru (-34 m).

Ces superbes images ont été tournées par le photographe et réalisateur sous-marin Guillaume Ruoppolo, nouveau venu dans la team www.Plongeurs.TV, à l'occasion d'un reportage pour TF1 sur les chasseurs d'épaves marseillais Pierre Giustiniani et Gérard Faure.

Descendant d'une famille de charpentiers de marine napolitaine, Guillaume Ruoppolo a suivi des études de plaisance et une formation de scaphandrier classe 2 B avant de commencer dans la vie professionnelle comme marin pêcheur.

Mais sa passion a toujours été l'image sous-marine à laquelle il a été initiée dès son plus jeune âge par son père André, lui même photographe sous-marin qui lui a fait découvrir la plongée à 3 ans et demi et lui a offert son premier appareil pour ses quatorze ans.

Guillaume ne cessera ensuite de progresser jusqu'à transformer sa passion en métier, il devient d'abord pigiste pour plusieurs magazines puis rejoint le service photo du quotidien La Provence comme reporter et vidéaste pendant 9 ans .

© Guillaume Ruoppolo - www.guillaume-ruoppolo.com
www.facebook.com/guillaume.ruoppolo
www.instagram.com/guillaume.ruoppolo

 



À découvrir aussi !